L’EUROPE DANS LA MONDIALISATION ET LA QUALITÉ DE LA DÉMOCRATIE

ESPOL-LAB est l’unité de recherche d’ESPOL. Elle fédère une équipe de 16 enseignants-chercheurs qui se donnent le politique comme objet central d’investigation et d’analyse. L’interrogation sur les frontières du politique et sur le rapport du politique à la vie en société est au cœur du projet scientifique d’ESPOL-LAB. Quelle est la portée réelle de la décision politique ? Quels en sont les ressorts ? Dans quelle mesure le politique renvoie-t-il (encore) aux modalités de régulations des sociétés ? Le doit-il ? L’apparente fragilité de l’Etat contemporain accentuée par l’éclatement des allégeances identitaires, la mondialisation croissante des économies et l’émergence de nouvelles formes de violence et de gouvernance viennent souligner la difficulté à organiser les rapports sociaux et à donner sens au vivre ensemble. Pour autant, si l’Etat moderne peut ne plus apparaître comme le cadre exclusif à l’intérieur duquel s’élaborent et se transforment les règles communes, il n’en garde pas moins un attrait inégalé et une capacité à orienter et à organiser le devenir des sociétés. Dans ce contexte, ESPOL-LAB a pour vocation de contribuer à éclairer les processus de décision politique, leurs fondements normatifs et les contraintes qu’ils subissent, ainsi que le rapport continuellement transformé au territoire et à la violence en s’appuyant sur une équipe où les principaux sous-champs de la science politique (politiques publiques, relations internationales, politique comparée, histoire des idées politiques, théorie politique) sont représentés. Pour cela, les recherches conduites au sein d’ESPOL-LAB s’articulent autour de trois axes thématiques qui ont pour visée commune d’interroger les transformations contemporaines du politique : (1) Qualité de la démocratie ; (2) Régulation et Gouvernance ; (3) Reconfigurations de l’International. L’Europe constitue une dimension structurante des recherches conduites à ESPOL présente dans chacun des trois axes thématiques.

Domaines de Recherche

Les recherches conduites au sein d’ESPOL-LAB s’articulent autour de trois axes thématiques qui ont pour visée commune d’interroger les transformations contemporaines du politique :

L’Europe constitue une dimension structurante des recherches conduites à ESPOL présente dans chacun des trois axes thématiques

Giulia SANDRI

Maîtresse de conférences en science politique

1) Qualité de la démocratie

La démocratie représentative est mise à l’épreuve depuis plusieurs décennies, en Europe comme dans le reste du monde. En appréhender les causes multiformes est un des défis majeurs des sciences sociales et plus particulièrement de la science politique contemporaine. Le rôle des partis politiques et des gouvernements se transforment. Dans un monde globalisé, la position des états-nations dans l’Union Européenne change. Les formes et les arènes de la participation politique se diversifient. La montée en puissance de formations dites “populistes” cristallise le rejet pour les élites politiques.

En savoir plus

À partir d’une réflexion sur les principes fondamentaux de la démocratie, cet axe thématique vise à analyser les conditions formelles et procédurales de la démocratie, la capacité des institutions politiques à satisfaire ces critères ainsi que les causes et conséquences de la transformation démocratique. Les recherches menées sur ces enjeux dépassent une lecture strictement juridique de la démocratie pour privilégier aussi bien une réflexion théorique sur les critères du bon gouvernement qu’une analyse empirique des processus politiques.

Mobilisant les outils de la philosophie politique, de la sociologie politique et de l’analyse des politiques publiques, les travaux de cet axe portent plus spécifiquement sur :

– la représentation politique (élections, partis et parlements),
– les nouveaux espaces de la démocratie (notamment la démocratie économique),
– la démocratie électronique.

Sabine WEILAND

Maîtresse de conférences en science politique, Directrice du Centre de recherche ESPOL-LAB

2) Régulation et gouvernance

Cet axe d’ESPOL-Lab porte sur les recompositions de la régulation des sociétés. En adoptant une définition large, on entend par ce terme la production et la mise en œuvre de normes et de programmes d’action sur un territoire donné par une organisation jouissant d’une certaine légitimité. En ce sens, la régulation comprend tant l’activité de gouvernement que les normes et dispositifs privés visant à organiser un secteur d’activité ou les relations sociales. Loin d’être une activité neutre ou purement fonctionnelle, la régulation implique fondamentalement des conflits matériels et idéels qui en sont la cause et/ou en découlent, qu’il convient d’analyser.

En savoir plus

Questionner le politique par la régulation implique un triple questionnement en termes d’acteurs, d’arènes de régulation, et enfin, d’instruments. Concernant les acteurs, la question est celle du fameux « qui gouverne ? » de Robert Dahl, interrogeant les acteurs influençant la production de normes et leur mise en œuvre. Ces nouveaux acteurs poussent également la régulation à changer d’arènes de gouvernement et gouvernance, avec la prise d’importance de niveaux infra-, supra- mais aussi transnationales, et le développement de normes publiques-privées ou privées à côté des politiques nationales ou régulations internationales. La régulation publique au niveau national, qui a prévalu pendant longtemps, est remise en cause face à l’importance de nouveaux enjeux globaux (par exemple, les conflits internationaux, la migration, les changements environnementaux, la mondialisation économique, etc.)
Les recherches menées à ESPOL-LAB portent sur ces évolutions de la gouvernance pour interroger comment les acteurs eux-mêmes se saisissent de ses enjeux, mais aussi pour analyser les conséquences de ces constellations publiques-privées d’acteurs.
Enfin, la forme et la nature de la régulation vise le contenu de ses dispositifs : Ce sont ainsi les modes de coordination entre acteurs ainsi que les instruments de la régulation qui évoluent. Parmi les sources de changement, les recherches d’ESPOL-LAB interrogent notamment le rôle de certaines normes, tels que le néolibéralisme ou la démocratie participative, dans le changement de ces régulations. Les domaines d’application sont divers : La sécurité et la défense, l’économie, l’environnement et l’agriculture sont autant de domaines de régulations étudiés par ESPOL-LAB.
Plusieurs domaines animent les travaux de cet axe :
– Avancées et limites de la gouvernance : dans des domaines émergents (par exemple l’environnement) comme dans des domaines régaliens (comme la sécurité et la défense)
– Les reconfigurations du droit international ;
– Le rôle des politiques culturelles dans l’internationalisation (notamment dans la construction européenne) ;
– La légitimité des régulations internationales.

Philippe BONDITTI

Maître de conférences en science politique

3) Reconfigurations de l’International

Cet axe thématique explore les transformations contemporaines de l’International. Classiquement appréhendé comme espace abstrait et sans territoire propre enveloppant des phénomènes politiques et sociaux qui s’établiraient soit totalement hors de l’Etat soit entre les Etats, l’International peut aussi se comprendre comme un certain régime de limites, historiquement contingent, articulé autour de la division spatiale entre l’interne et l’externe, et à partir duquel a pu s’élaborer tout un ensemble de distinctions normatives et structurantes de la pratique politique et de la compréhension même du politique : distinction entre le citoyen et l’étranger, entre la politique intérieure et la politique étrangère, entre le crime et la guerre, entre le criminel et l’ennemi, entre la sécurité intérieure et la défense nationale, entre la police et les forces armées etc.

En savoir plus

S’il a toujours été mis à l’épreuve et s’il s’est continuellement transformé sous les effets, notamment, d’une tendance à l’intégration globale tant sociétale qu’institutionnelle, et contrairement à ce qu’a pu suggérer une certaine littérature à propos de l’avènement d’un « monde global et sans frontière, » l’International ne s’est toutefois jamais totalement dissolu dans une « politique mondiale » (world politics) qui ferait abstraction des Etats ou se déploierait au-delà d’eux. Plutôt que de disparaître, l’Etat se transforme et, avec lui, l’International dont les travaux conduits sous ce troisième axe se proposent d’explorer les reconfigurations contemporaines.

Dans une perspective critique et résolument réflexive, ces travaux interrogent tout particulièrement les inclinaisons et les réorientations du processus historique de construction de l’Etat moderne, le rapport transformé à l’espace, aux frontières et à l’ennemi, les procédures contestées (et pourtant continuellement réaffirmées) de légitimation de l’autorité souveraine étatique et les transformations des conditions d’exercice de violence.
Parmi les thèmes qui animent les travaux de cet axe, on mentionnera notamment :
– la sécurité internationale et les organisations régionales et internationales de sécurité,
– les conflits armés, la guerre et la stratégie militaire,
– le terrorisme et l’antiterrorisme.

(RECONNECT)

H2020 Projet « Reconciling Europe with its Citizens through Democracy and the Rule of Law »

ESPOL-LAB est partenaire du projet RECONNECT . Il s’agit d’un projet pluridisciplinaire de 4 ans financé par la Commission européenne dans le cadre du programme H2020. Le consortium composé de 18 institutions académiques de 14 pays et coordonné par la KU Leuven.

VOIR PLUS

(JUSTCONSERVATION)

Vers une « conservation juste » : lier théories et pratiques de la justice dans la conservation de la biodiversité

JUSTCONSERVATION est un projet de recherche de trois ans, dirigé par ESPOL et financé par le Centre de Synthèse et d’Analyse sur la Biodiversité (CESAB) de la Fondation de recherche sur la biodiversité (FRB).

VOIR PLUS

(O.C.T.A.V.)

Groupe de travail sur le terrorisme et l’antiterrorisme

Le groupe de travail a émergé du constat qu’il n’y a jamais eu autant d’épisodes de violence “terroriste” que depuis les années 1970 et l’institutionnalisation progressive, en France, en Europe et aux Etats-Unis notamment, de ce que l’on appelle désormais “l’antiterrorisme”.

VOIR PLUS

Projets de recherche

Projet “Reviving democratic participation in Europe: lessons from the crisis”

Le Prof. Michael Holmes (Liverpool Hope University) a effectué un séjour de recherche à ESPOL-LAB, été rendu possible par le soutien du Conseil régional Nord-Pas de Calais dans le cadre du programme « Accueil de chercheurs invités ». Le séjour à Lille, pendant toute l’année 2017, a permis à Michael Holmes de travailler à son projet sur l’impact de la crise de la zone euro sur les partis politiques en tant qu’agents de participation démocratique. Il a aussi débouché sur la préparation d’un ouvrage collectif (à paraître chez Manchester University Press) auquel Julien Navarro et Antonella Seddone contribuent, et à l’organisation d’un colloque international sur le Brexit en novembre 2017. Michael Holmes continue à collaborer avec ESPOL-LAB en tant que chercheur associé.

Projet “Between personalization and democratization”

De sept. 2015 à août 2017, ESPOL-LAB a accueilli une chercheuse post-doctorante, Antonella Seddone, pour son projet de recherche « Between personalization and democratization: the changing role of members within political parties ». Ce projet, s’inscrivant dans l’axe thématique Qualité de la démocratie, bénéficiait d’un financement dans le cadre du programme Accueil de Jeunes Chercheurs 2015 du Conseil Régional Nord – Pas de Calais. Outre les multiples réalisations en propre de la post-doctorante pendant son séjour à Lille, celui-ci a débouché sur de multiples publications en collaboration avec des membres de l’unité (en particulier Giulia Sandri). Antonella Seddone continue à collaborer avec plusieurs collègues d’ESPOL-LAB en tant que chercheuse associée.

Chercheurs permanents

L’équipe d’ESPOL-LAB se compose de 16 enseignants-chercheurs qui se donnent le politique comme objet central d’investigation et d’analyse : douze maîtres de conférences, un professeur HDR, un maître-assistant et deux chercheurs postdoctorant. La direction d’ESPOL-LAB est assurée par Sabine Weiland avec Thierry Chopin comme directeur adjoint.

ESPOL a également cinq chercheurs associés. Nous nous réjouissons de l’intérêt des chercheurs à vouloir s’associer à ESPOL.

ESPOL-LAB est membre de l’ECPR (European Consortium for Political Research), le principal réseau de recherche en science politique en Europe. L’équipe apporte son soutien à la Revue Internationale de Politique Comparée et à la revue Politique européenne.

Alexis MASSART

Directeur d’ESPOL et Maître de conférences en science politique

Philippe BONDITTI

Maître de conférences en science politique

BENJAMIN BOURCIER

Maître de conférences en philosophie morale et politique

François BRIATTE

Maître assistant en science politique

Oriane Calligaro

Maîtresse de conférences en science politique

Thierry CHOPIN

Professeur de science politique, Directeur adjoint du Centre de recherche ESPOL-LAB Research Centre for European and International Politics

Brendan COOLSAET

Maître de conférences en environnement et développement, Directeur des Masters d'ESPOL

ELISA GRECO

Maîtresse de conférences

Janis GRZYBOWSKI

Maître de conférences en science politique, Directeur de la Licence de Relations Internationales

PIERRE-YVES NERON

Maître de conférences en philosophie politique et sociale, Directeur de la Licence européenne de science politique

GIULIA PRELZ OLTRAMONTI

Maîtresse de conférence en Relations Internationales

Giulia SANDRI

Maîtresse de conférences en science politique

AGATHA VERDEBOUT

Maîtresse de conférences en Relations Internationales

Felix-Christopher von Nostitz

Maître de conférences en science politique, Directeur de la mobilité internationale

Sabine WEILAND

Maîtresse de conférences en science politique, Directrice du Centre de recherche ESPOL-LAB

Post-doctorants

Neil Dawson

Chercheur postdoctoral

Camille Kelbel

Chercheuse postdoctoral en science politique

Thomas Millea

Doctorant et chercheur associé

Chercheurs associés

ESPOL invite les chercheurs intéressés par la possibilité de s’associer à l’Ecole et plus particulièrement à ESPOL-LAB, notre centre de recherche, à postuler via les formulaire ci-dessous. L’objectif étant d’enrichir la vie académique et intellectuelle d’ESPOL. Nous invitons les chercheurs dont le profil scientifique correspond aux thèmes de recherche de ESPOL à nous rejoindre.

 

Michael Holmes

Professeur de science politique à la Liverpool Hope University & Chercheur associé à ESPOL

JULIEN NAVARRO

Chargé de recherche en science politique à ETHICS de l’Université Catholique de Lille, Professeur à l’Académie diplomatique de Vienne & Chercheur associé à ESPOL

Benjamin Neimark

Maître de conférences au Lancaster Environment Centre ; Université de Lancaster & Chercheur associé à ESPOL

Stéphanie NOVAK

Professeur assistant en sciences politiques et relations internationales à l'Université Ca’ Foscari de Venise, & Chercheuse associée à ESPOLL

Kristin Reynolds

Professeur à la New School de New York et à la Yale School of Forestry and Environmental Studies & Chercheuse associée à ESPOL

Antonella SEDDONE

Chercheuse postdoctorale au Dipartimento di Culture, Politica e Società, Università degli Studi di Torino & Chercheuse associée à ESPOL

Daniel-Louis SEILER

Professeur émérite des universités à Sciences Po Aix-en-Provence & Chercheur associé à ESPOL

Diana Watts

Professeur à la School of Advanced Studies de la Johns Hopkins University & Chercheuse associée à ESPOL

News

Événements ESPOL-LAB

2019

24 janvier 2019 – Séminaire général ESPOL-LAB
Weapons of Mass Destruction and Global Security

Paolo ForadoriAssociate Professor, University of Trento

11 avril 2019 – Séminaire general
Pour une sociologie des inégalités environnementales
Dr. Valérie Deldrève
Directrice de la recherche, IRSTEA Bordeaux

2018

18 janvier 2018 – Séminaire général
Oh dear! Oh dear! I shall be too late!” Popularity Gains as an Incentive to Legislate Frantically?
Etienne Farvaque et Mamadou BoukariLEM, Universités de Lille

25 janvier 2018 – Journée d’étude
La séquence électorale du printemps 2017

  • 2017 : un nouveau système partisan ?
    Florent Gougou et Simon Persico
    IEP de Grenoble
  • 2015-2017 : un retour à gauche des quartiers marginalisés ?
    Antoine HardinUVSQ
  • Le vote FN de 1992 à aujourd’hui
    Joël GambinUPJV / Datactivi.st

25 janvier 2018 – Conférence
Constructivism and World Politics Today
Oliver Kessler
Erfurt University

8 février 2018 – Séminaire ESPOL-LAB
Quasi-states in IR
Françoise Mengin
Researcher at CERI, Sciences Po Paris

15 février 2018 – Conférence
L’Europe face au défi de la mondialisation : de la crise pétrolière au marché unique (1973 – 1986)
Présentation de l’ouvrage « Governing Europe in a Globalizing World. Neoliberalism and its Alternatives following the 1973 Oil Crisis » (Routledge 2018)

Laurent WarlouzetProfesseur d’Histoire, Université du Littoral-Côte d’Opale (ULCO)

29 mars 2018 – Conférence
Les ressorts et limites de la primarisation de la vie politique française

Rémi LefebvreProfesseur de Science Politique, Université de Lille 2 (CERAPS)

28 septembre 2018 – Conférence
International Relations and Contemporary Global Problems
Prof. Thomas J. Biersteker
Gasteyger Professor of International Security, Director, Policy Research, The Graduate Institute (Geneva)

4 octobre 2018 – Journée d’étude
Retour sur la sequence électorale française du printemps 2017
Caterina Froio
Sciences Po Paris – Nonna MayerCNRS Sciences Po Paris – Julien TalpinCNRS Université de Lille – Annie LaurentCNRS Lille 2 – Clémentine BerjaudParis 1 – Panthéon Sorbonne – François Briatte et Giuila SandriESPOL

29 novembre 2018 – Conférence
China’s Outward Investment: Direct and Indirect Issues for Europe
Jean-Marc Blanchard
Distinguished Professor, School of Advanced International and Areas Studies, East China Normal University (ECNU – Shanghai, China)

2017

14 septembre 2017 – Séminaire ESPOL-LAB
EU Energy Policy in Contemporary Context
Dr. Lyubimka Andreeva
Chief Assistant Professor, Department of Public Administration, Sofia University

7 novembre 2017 – Conférence
Financialization and Inegality in the World Economy
Timo Walter
Post-doctoral Researcher, University of Erfurt

9-10 novembre 2017 – Conférence internationale
Europe after Brexit: New Opportunities for Democratic Politics?

16 novembre 2017 – Conférence
The fate of IR in a rapidly changing world
João Pontes Nogueira
Professeur de Relations Internationales, IRI / PUC-Rico (Rio de Janeira, Brésil)

2016

14 janvier 2016 – Séminaire ESPOL-LAB
Political Parties between personalization and democratization
Antonella SeddonePost-doctoral Researcher, ESPOL

4 février 2016 – Conférence
La fracture politique de l’Europe : crise de légitimité et déficit politique
Thierry ChopinDirecteur des études, Fondation Robert Schuman

25 février 2016 – Séminaire ESPOL-LAB
Violence and the Modern International: an Archaeology of Terrorism
Philippe BondittiAssociate Professor, ESPOL

10 mars 2016 – Conférence
Présentation du livre « Thinking about Political Reform: How to fix, or not fix, American Government and Politics »
John JohannesProfessor of Political Science, Villanova University

28 avril 2016 – Conférence
Le financement de la vie politique française. Quelques stratégies des candidats et des partis
Abel FrançoisProfesseur à l’Université Lille 1 (LEM), chercheur associé au LIEPP Sciences Po Paris et au LARGE Université de Strasbourg

1er juillet 2016 – Journée d’étude
Sciences Po Quanti

7 juillet 2016 – Séminaire ESPOL-LAB
Saisir l’Etat par les statistiques : le cas du « nombre des fonctionnaires » en France au XIXe et XXe siècles
Emilien RuizMaître de conférences en Histoire Contemporaine, Université de Lille 3

2015

12 février 2015 – Conférence
Présentation du livre « L’égalité au nom du marché ? Emergence et démantèlement de la politique européenne d’égalité entre les hommes et les femmes »
Sophie JacquotSciences Po Paris

5-7 mars 2015 – Colloque international (avec l’ULB)
The Quality of Democracy: the Challenges of a New Research Agenda

2 avril 2015 – Conférence
L’insécurité culturelle
Laurent BouvetUniversité de Versailles Saint Quentin

17 septembre 2015 – Conférence
Religion et politique dans l’Union européenne
François ForetProfesseur de Science Politique, Université Libre de Bruxelles

1er octobre 2015 – Conférence
La revanche des perdants ?
Olivier RozenbergAssociate Professor, Sciences Po Paris

5 novembre 2015 – Conférence
Présentation du livre « Le tournant environnemental de la politique agricole commune »
Matthieu AnsaloniPost-doctorant au Centre Emile Durkheim, Université de Bordeaux

12 novembre 2015 – Conférence
Présentation du livre « Capitalismes agraires. Economie politique de la grande plantation en Indonésie et en Malaisie »
Stéphanie BarralChargée de recherche en Sociologie, INRA / UMR LISIS

26 novembre 2015 – Conférence
L’Europe créée par les traducteurs
Domenico CosmaiChef d’unité, Conseil économique et social européen

2014

16 janvier 2014 – Conférence
Politiques de l’engagement : Sartre, Aron et Camus
Aliocha Wald-LasowskiMaître de conférences en philosophie, Université Catholique de Lille

23 janvier 2014 – Séminaire ESPOL-LAB
Vertus, conditions et limites de la démocratie délibérative : retour sur l’expérience Parlement & Citoyens
Claire de ChesséPhilosophe, responsable « Théorie, méthodes, recherche » de l’association Smartgov, vice-présidente de Philolab et membre fondateur de Parlement & Citoyens

6 février 2014 – Séminaire ESPOL-LAB
L’utopie de l’Islam : la religion contre l’Etat
Leïla Babès – Professeur de sociologie des religions et d’islamologie, Université Catholique de Lille

20 février 2014 – Conférence
Agriculture et mondialisation : un atout géopolitique pour la France
Thierry Pouch – Assemblée Permanente des Chambres d’Agriculture de France

6 mars 2014 – Séminaire ESPOL-LAB
Les thèmes de l’extrême-droite à l’agenda de la presse écrite : une comparaison France-Pays-Bas-Finlande
Gaël VilleneuveEnseignant-chercheur en communication politique, ISCOM / LCP

20 mars 2014 – Séminaire ESPOL-LAB
Le gouvernement représentatif vidé de son contenu ?
Ioannis PapapopulosProfesseur à l’Institut d’Etudes Politiques et Internationales, Université de Lausanne

3 avril 2014 – Journée d’étude
Démocratiser la sélection des candidats : quelles conséquences ?

22 mai 2014 – Séminaire ESPOL-LAB
Giving impact to evaluation practice, an analytic narrative of three EC evaluations
Samuele DossiPolicy analyst, European Commission

12 juin 2014Séminaire ESPOL-LAB
Are equality of opportunity and equality of outcome substitutable? Individual-based evidence
Raul Magni-BertonLecturer in Social Science, Sciences Po Grenoble

2 octobre 2014Conférence
Resisting soft law in the EU
Sabine SauruggerProfesseur, Sciences Po Grenoble

10 octobre 2014Conférence
Le travail parlementaire est-il récompensé dans les urnes ?
Julien NavarroESPOL

30 octobre 2014Séminaire ESPOL-LAB
The Merits and Perils of Intra-Party Democracy: Assessing the Effects of Party Organisational Reform in European Parties
Felix Freiherr von NostitzUniversité d’Exeter

6 novembre 2014Conférence
Le pouvoir de l’inaction : les sauvetages bancaires en comparaison
Cornelia WollProfesseur, Sciences Po Paris

14 novembre 2014Séminaire ESPOL-LAB
Serial Transnational Activism: Grafting a Social Media Footprint Remotely onto Contemporary Protest Events
Dan MerceaLecturer, City University London

27 novembre 2014Conférence
Parlements, Démocraties et Gouvernance économique entre 2008 et 2014
Philippe PoirierUniversité du Luxembourg

2013

22 janvier 2013 – Conférence
Démocraties libérales : le pouvoir des citoyens dans les pays européens
Raul Magni-BertonSciences Po Grenoble

5 février 2013 – Séminaire ESPOL-LAB
Evaluation économique de la loi du 31 décembre 1970 réprimant l’usage et le trafic de stupéfiants : l’illustration par le cannabis
Christian Ben LakhdarMaître de conférences en Economie, FGES

12 février 2013 – Conférence
Le Front National : mutations de l’extrême-droite
Pascal Delwit – Université Libre de Bruxelles

19 mars 2013 – Conférence
L’Etat de la démocratie en Italie
Giulia SandriMaître de conférences en Sciences Politiques, ESPOLLuca Tomini– Université Libre de Bruxelles

29 mars 2013 – Séminaire ESPOL-LAB
The use of digital technologies in social movement protests
Dan MerceaSenior Lecturer in Politics, The Hague University

11 avril 2013 – Conférence
Le Passage à l’Europe : Histoire d’un commencement
Luuk van MiddelaaraCabinet du Président du Conseil européen

30 avril 2013 – Séminaire ESPOL-LAB
Parties and party system in Poland
Maciej HartlinskiLecturer in Politics, Uniwersytet Warmińsko-Mazurski w Olsztynie

14 mai 2013 – Séminaire ESPOL-LAB
Le cosmopolitisme de Bentham, un cosmopolitisme sans citoyen du monde
Benjamin BourcierChercheur au Département d’Ethique, Université Catholique de Lille

24 septembre 2013 – Séminaire ESPOL-LAB
The EU as an environmental actor in the Black Sea region
Tatiana Coutto – American Graduate School in Paris

1er octobre 2013 – Conférence
Les partis politiques européens : evolution institutionnelle et politique après le Traité de Lisbonne
Francesco CerasaniDocteur de l’Université La Sapienza (Rome) & assistant au Parlement européen

8 octobre 2013 – Conférence
Lutte contre le cancer et bureaucratisation de la maladie : une comparaison France-Angleterre
François BriatteESPOL & Sciences Po Grenoble

12 novembre 2013 – Séminaire ESPOL-LAB
Avons-nous un problème avec la démocratie parlementaire ? De Carl Schmitt au « mariage pour tous »
Esther AbinDocteur en philosophie politique, Keele University

19 novembre 2013 – Colloque
Néo-libéralisme(s) et démocratie
Béatrice HibouCNRS-CERI / SciencesPo – Catherine HoefflerESPOL – Vincent ValentinUniversité Paris 1 / CERAP – François BriatteESPOL – Olivier GodechotENS / Centre Maurice Halbwachs – Franck Van de VeldeUniversité Lille 1 / CLERSE – Serge AudierUniversité Paris 4 / IUF – Gwendal ChâtonUniversité d’Angers / CJB – Jean SolchanyIEP de Lyon / LARHRA – Sébastien CarréESPOL – Gilles CampagnoloCNRS / GREOAM & Aix-Marseille Sciences Economiques, Université Aix-Marseille – Renaud FilieuleUniversité Lille 1 / CLERSE – Daniel Mansuy HuertaUniversité de los Andes – Daniel-Louis SeilerIEP d’Aix-en-Provence et ESPOL

2012

29 mars 2012 – Séminaire ESPOL-LAB
Sous les outils, le sens : Ethiques environnementales et instruments de lutte contre la pollution
Sébastien CarréDirecteur de la licence en Science Politique, ESPOL

18 septembre 2012 – Séminaire ESPOL-LAB
Les élus valorisent-ils le cumul des mandats ?
Abel François
Maître de conférences en Sciences Economiques, Université de Strasbourg

16 octobre 2012 – Conférence
L’intervention armée peut-elle être juste ?
Jean-François RiouxUniversité Saint-Paul à Ottawa

23 octobre 2012 – Séminaire ESPOL-LAB
Elections nationales et régionales : la territorialisation du vote en Italie
Giulia Sandri – Maître de conférences en Sciences Politiques, ESPOL

20 novembre 2012 – Séminaire ESPOL-LAB
Démocratie économique et démocratie de marché
Pierre-Yves NéronChercheur au Département d’Ethique, Université Catholique de Lille

11 décembre 2012 – Conférence
Pierre Bourdieu : Quand l’intelligence entrait enfin en politique !
Jean BaudouinUniversité Rennes 1

11 décembre 2012 – Séminaire ESPOL-LAB
Les Chrétiens d’Orient, entre la peur de disparaître et le risque d’exister
Isabel Rück – ESPOL

X