L’EUROPE DANS LA MONDIALISATION ET LA QUALITÉ DE LA DÉMOCRATIE

ESPOL-LAB est l’unité de recherche d’ESPOL. Elle fédère une équipe d’enseignants-chercheurs qui se donnent le politique comme objet central d’investigation et d’analyse. L’interrogation sur les frontières du politique et sur le rapport du politique à la vie en société est au cœur du projet scientifique d’ESPOL-LAB. Quelle est la portée réelle de la décision politique ? Quels en sont les ressorts ? Dans quelle mesure le politique renvoie-t-il (encore) aux modalités de régulations des sociétés ? Le doit-il ? L’apparente fragilité de l’Etat contemporain accentuée par l’éclatement des allégeances identitaires, la mondialisation croissante des économies et l’émergence de nouvelles formes de violence et de gouvernance viennent souligner la difficulté à organiser les rapports sociaux et à donner sens au vivre ensemble. Pour autant, si l’Etat moderne peut ne plus apparaître comme le cadre exclusif à l’intérieur duquel s’élaborent et se transforment les règles communes, il n’en garde pas moins un attrait inégalé et une capacité à orienter et à organiser le devenir des sociétés. Dans ce contexte, ESPOL-LAB a pour vocation de contribuer à éclairer les processus de décision politique, leurs fondements normatifs et les contraintes qu’ils subissent, ainsi que le rapport continuellement transformé au territoire et à la violence en s’appuyant sur une équipe où les principaux sous-champs de la science politique (politiques publiques, relations internationales, politique comparée, histoire des idées politiques, théorie politique) sont représentés. Pour cela, les recherches conduites au sein d’ESPOL-LAB s’articulent autour de trois axes thématiques qui ont pour visée commune d’interroger les transformations contemporaines du politique : (1) Qualité de la démocratie ; (2) Régulation et Gouvernance ; (3) Reconfigurations de l’International. L’Europe constitue une dimension structurante des recherches conduites à ESPOL présente dans chacun des trois axes thématiques.

Domaines de Recherche

Les recherches conduites au sein d’ESPOL-LAB s’articulent autour de trois axes thématiques qui ont pour visée commune d’interroger les transformations contemporaines du politique :

L’Europe constitue une dimension structurante des recherches conduites à ESPOL présente dans chacun des trois axes thématiques.

Giulia SANDRI

Maîtresse de conférences en science politique

1) Qualité de la démocratie

La démocratie représentative est mise à l’épreuve depuis plusieurs décennies, en Europe comme dans le reste du monde. En appréhender les causes multiformes est un des défis majeurs des sciences sociales et plus particulièrement de la science politique contemporaine. Le rôle des partis politiques et des gouvernements se transforment. Dans un monde globalisé, la position des états-nations dans l’Union Européenne change. Les formes et les arènes de la participation politique se diversifient. La montée en puissance de formations dites “populistes” cristallise le rejet pour les élites politiques.

En savoir plus

À partir d’une réflexion sur les principes fondamentaux de la démocratie, cet axe thématique vise à analyser les conditions formelles et procédurales de la démocratie, la capacité des institutions politiques à satisfaire ces critères ainsi que les causes et conséquences de la transformation démocratique. Les recherches menées sur ces enjeux dépassent une lecture strictement juridique de la démocratie pour privilégier aussi bien une réflexion théorique sur les critères du bon gouvernement qu’une analyse empirique des processus politiques.

Mobilisant les outils de la philosophie politique, de la sociologie politique et de l’analyse des politiques publiques, les travaux de cet axe portent plus spécifiquement sur :

– la représentation politique (élections, partis et parlements),
– les nouveaux espaces de la démocratie (notamment la démocratie économique),
– la démocratie électronique.

Philippe BONDITTI

Maître de conférences en science politique

2) Reconfigurations de l’International

Cet axe thématique explore les transformations contemporaines de l’International. Classiquement appréhendé comme espace abstrait et sans territoire propre enveloppant des phénomènes politiques et sociaux qui s’établiraient soit totalement hors de l’Etat soit entre les Etats, l’International peut aussi se comprendre comme un certain régime de limites, historiquement contingent, articulé autour de la division spatiale entre l’interne et l’externe, et à partir duquel a pu s’élaborer tout un ensemble de distinctions normatives et structurantes de la pratique politique et de la compréhension même du politique : distinction entre le citoyen et l’étranger, entre la politique intérieure et la politique étrangère, entre le crime et la guerre, entre le criminel et l’ennemi, entre la sécurité intérieure et la défense nationale, entre la police et les forces armées etc.

En savoir plus

S’il a toujours été mis à l’épreuve et s’il s’est continuellement transformé sous les effets, notamment, d’une tendance à l’intégration globale tant sociétale qu’institutionnelle, et contrairement à ce qu’a pu suggérer une certaine littérature à propos de l’avènement d’un « monde global et sans frontière, » l’International ne s’est toutefois jamais totalement dissolu dans une « politique mondiale » (world politics) qui ferait abstraction des Etats ou se déploierait au-delà d’eux. Plutôt que de disparaître, l’Etat se transforme et, avec lui, l’International dont les travaux conduits sous ce troisième axe se proposent d’explorer les reconfigurations contemporaines.

Dans une perspective critique et résolument réflexive, ces travaux interrogent tout particulièrement les inclinaisons et les réorientations du processus historique de construction de l’Etat moderne, le rapport transformé à l’espace, aux frontières et à l’ennemi, les procédures contestées (et pourtant continuellement réaffirmées) de légitimation de l’autorité souveraine étatique et les transformations des conditions d’exercice de violence.
Parmi les thèmes qui animent les travaux de cet axe, on mentionnera notamment :
– la sécurité internationale et les organisations régionales et internationales de sécurité,
– les conflits armés, la guerre et la stratégie militaire,
– le terrorisme et l’antiterrorisme.

Sabine WEILAND

Maîtresse de conférences en science politique, Directrice du Centre de recherche ESPOL-LAB

3) Politiques de l’Anthropocène

L’Anthropocène désigne une nouvelle époque géologique de l’histoire de la Terre au cours de laquelle les humains sont devenus les principaux moteurs derrière les changements affectant la planète dans son ensemble. Changement climatique, perte de biodiversité, désertification, acidification des océans, mers de plastique, surexploitation des ressources naturelles et d’autres problèmes nés de l’accumulation par la globalisation capitaliste menacent l’habitabilité de la planète. Il caractérise un changement fondamental dans la relation humain-environnement alors que l’espèce humaine domine les processus biologiques et géologiques sur Terre. Ceci amène à se questionner quant aux implications politiques et sociales du concept d’Anthropocène.

En savoir plus

Notre attention se porte en premier lieu sur les politiques de l’Anthropocène, à travers une variété de perspectives différentes. Les relations changeantes entre la nature et la société mettent en lumière l’accélération des contradictions et divisions dualistes comme une manière d’organiser lesdites relations selon des modalités capitalistes (par exemple, Nord/Sud, nature/culture, homme/femme, nous/eux, humain/non-humain). L’idée d’Anthropocène amène au premier plan la nécessité politique de penser nos relations à l’environnement dans l’ère du capitalisme avancé – ou Capitalocène. Le second fil de recherche explore les politiques pour l’Anthropocène. En réponse aux défis de l’Anthropocène, les sociétés humaines doivent remettre en question les rapports de pouvoir et repenser leurs principes et pratiques afin de s’éloigner de points critiques dans les natures planétaires.

Les travaux de cet axe se concentrent sur les Politiques de et pour l’Anthropocène, incluant :
– les réponses sociales et politiques à la crise environnementale
– les systèmes alimentaires actuels et les systèmes alimentaires alternatifs
– les visions et chemins vers un changement collectif, reliés au développement durable et à une réorganisation radicale des relations nature-société

(RECONNECT)

H2020 Projet « Reconciling Europe with its Citizens through Democracy and the Rule of Law »

ESPOL-LAB est partenaire du projet RECONNECT . Il s’agit d’un projet pluridisciplinaire de 4 ans financé par la Commission européenne dans le cadre du programme H2020. Le consortium composé de 18 institutions académiques de 14 pays et coordonné par la KU Leuven.

VOIR PLUS

(JUSTCONSERVATION)

Vers une « conservation juste » : lier théories et pratiques de la justice dans la conservation de la biodiversité

JUSTCONSERVATION est un projet de recherche de trois ans, dirigé par ESPOL et financé par le Centre de Synthèse et d’Analyse sur la Biodiversité (CESAB) de la Fondation de recherche sur la biodiversité (FRB).

VOIR PLUS

(O.C.T.A.V.)

Groupe de travail sur le terrorisme et l’antiterrorisme

Le groupe de travail a émergé du constat qu’il n’y a jamais eu autant d’épisodes de violence “terroriste” que depuis les années 1970 et l’institutionnalisation progressive, en France, en Europe et aux Etats-Unis notamment, de ce que l’on appelle désormais “l’antiterrorisme”.

VOIR PLUS

Projets de recherche

Projet “Reviving democratic participation in Europe: lessons from the crisis”

Le Prof. Michael Holmes (Liverpool Hope University) a effectué un séjour de recherche à ESPOL-LAB, été rendu possible par le soutien du Conseil régional Nord-Pas de Calais dans le cadre du programme « Accueil de chercheurs invités ». Le séjour à Lille, pendant toute l’année 2017, a permis à Michael Holmes de travailler à son projet sur l’impact de la crise de la zone euro sur les partis politiques en tant qu’agents de participation démocratique. Il a aussi débouché sur la préparation d’un ouvrage collectif (à paraître chez Manchester University Press) auquel Julien Navarro et Antonella Seddone contribuent, et à l’organisation d’un colloque international sur le Brexit en novembre 2017. Michael Holmes continue à collaborer avec ESPOL-LAB en tant que chercheur associé.

Projet “Between personalization and democratization”

De sept. 2015 à août 2017, ESPOL-LAB a accueilli une chercheuse post-doctorante, Antonella Seddone, pour son projet de recherche « Between personalization and democratization: the changing role of members within political parties ». Ce projet, s’inscrivant dans l’axe thématique Qualité de la démocratie, bénéficiait d’un financement dans le cadre du programme Accueil de Jeunes Chercheurs 2015 du Conseil Régional Nord – Pas de Calais. Outre les multiples réalisations en propre de la post-doctorante pendant son séjour à Lille, celui-ci a débouché sur de multiples publications en collaboration avec des membres de l’unité (en particulier Giulia Sandri). Antonella Seddone continue à collaborer avec plusieurs collègues d’ESPOL-LAB en tant que chercheuse associée.

Chercheurs permanents

L’équipe d’ESPOL-LAB se compose de 16 enseignants-chercheurs qui se donnent le politique comme objet central d’investigation et d’analyse : douze maîtres de conférences, un professeur HDR, un maître-assistant et trois chercheurs postdoctorant. La direction d’ESPOL-LAB est assurée par Sabine Weiland avec Thierry Chopin comme directeur adjoint.

ESPOL a également huit chercheurs associés. Nous nous réjouissons de l’intérêt des chercheurs à vouloir s’associer à ESPOL.

ESPOL-LAB est membre de l’ECPR (European Consortium for Political Research), le principal réseau de recherche en science politique en Europe. L’équipe apporte son soutien à la Revue Internationale de Politique Comparée et à la revue Politique européenne.

Alexis MASSART

Directeur d’ESPOL et Maître de conférences en science politique

Philippe BONDITTI

Maître de conférences en science politique

BENJAMIN BOURCIER

Maître de conférences en philosophie morale et politique

François BRIATTE

Maître assistant en science politique

Oriane Calligaro

Maîtresse de conférences en science politique

Thierry CHOPIN

Professeur de science politique, Directeur adjoint du Centre de recherche ESPOL-LAB Research Centre for European and International Politics

Brendan COOLSAET

Maître de conférences en environnement et développement, Directeur des Masters d'ESPOL

ELISA GRECO

Maîtresse de conférences en science politique

Janis GRZYBOWSKI

Maître de conférences en science politique, Directeur de la Licence de Relations Internationales

PIERRE-YVES NERON

Maître de conférences en philosophie politique et sociale, Directeur de la Licence européenne de science politique

GIULIA PRELZ OLTRAMONTI

Maîtresse de conférence en Relations Internationales

Giulia SANDRI

Maîtresse de conférences en science politique

AGATHA VERDEBOUT

Maîtresse de conférences en Relations Internationales

Felix-Christopher von Nostitz

Maître de conférences en science politique, Directeur de la mobilité internationale

Sabine WEILAND

Maîtresse de conférences en science politique, Directrice du Centre de recherche ESPOL-LAB

Post-doctorants

Neil Dawson

Chercheur postdoctoral

Camille Kelbel

Chercheuse postdoctoral en science politique

Zach BASTICK

Chercheur postdoctoral en science politique

Chercheurs associés

ESPOL invite les chercheurs intéressés par la possibilité de s’associer à l’Ecole et plus particulièrement à ESPOL-LAB, notre centre de recherche, à postuler via les formulaire ci-dessous. L’objectif étant d’enrichir la vie académique et intellectuelle d’ESPOL. Nous invitons les chercheurs dont le profil scientifique correspond aux thèmes de recherche de ESPOL à nous rejoindre.

 

Michael Holmes

Professeur de science politique à la Liverpool Hope University & Chercheur associé à ESPOL

JULIEN NAVARRO

Chargé de recherche en science politique à ETHICS de l’Université Catholique de Lille, Professeur à l’Académie diplomatique de Vienne & Chercheur associé à ESPOL

Benjamin Neimark

Maître de conférences au Lancaster Environment Centre ; Université de Lancaster & Chercheur associé à ESPOL

Stéphanie NOVAK

Professeur assistant en sciences politiques et relations internationales à l'Université Ca’ Foscari de Venise, & Chercheuse associée à ESPOLL

Kristin Reynolds

Professeur à la New School de New York et à la Yale School of Forestry and Environmental Studies & Chercheuse associée à ESPOL

Antonella SEDDONE

Chercheuse postdoctorale au Dipartimento di Culture, Politica e Società, Università degli Studi di Torino & Chercheuse associée à ESPOL

Daniel-Louis SEILER

Professeur émérite des universités à Sciences Po Aix-en-Provence & Chercheur associé à ESPOL

Diana Watts

Professeur à la School of Advanced Studies de la Johns Hopkins University & Chercheuse associée à ESPOL

News

publications

Événements ESPOL-LAB

2020

6 février 2020 – Conférence inaugurale d’ESPOL
Understanding world politics through bordering practices:
from the Caucasus to the Sahara‐
Sahel

Giulia Prelz OltramontiMaîtresse de conférences, ESPOL, Université Catholique de Lille

20 février 2020 – Séminaire général d’ESPOL
Politics of irrationality – emerging technologies and their publics

Gabriel Dorthe – Postdoctoral researcher, ETHICS, Université Catholique de Lille

12 mars 2020 – Séminaire général d’ESPOL
The norm cluster of sustainability and the global regime complex for food: Norm interpretation and contestation among key international organizations

Sandra SCHWINDENHAMMERAssistant Professor, University of Giessen, Allemagne

19 mars 2020 – Conférence inaugurale d’ESPOL
Rethinking the political economy of food after the 2007/8 global financial crisis

Elisa GRECO – Maîtresse de conférences, ESPOL, Université Catholique de Lille

24 mars 2020 – Séminaire général d’ESPOL
« La guerre des philosophes, ou : La guerre peut-elle être un objet de la philosophie? »

Thomas BERNS – Professeur de philosophie politique, Université Libre de Bruxelles, Belgique 

26 mars 2020 – Conférence d’ESPOL
Compromise and publicity in democracy

Stéphanie NOVAKAssistant Professor, Université Ca’ Foscari de Venise, Italie

9 avril 2020 – Séminaire général d’ESPOL
« Vérité, science, pouvoir. Foucault historien des sciences »

Jérôme LAMY– Chargé de recherche, CNRS-CERTOP, Université Toulouse 2 Jean Jaurès

 

Télécharger le programme du semestre

2019

24 janvier 2019 – Séminaire général d’ESPOL
Weapons of Mass Destruction and Global Security

Paolo ForadoriAssociate Professor, University of Trento

7 février 2019 – Conférence d’ESPOL
Quand l’Europe improvise. Dix ans de crises politiques

Prof. Luuk van Middelaar Université de Leiden

21 mars 2019 – Conférence d’ESPOL
1989-2019 : de Vaclav Havel à Viktor Orbàn.
De la démocratie libérale au national-populisme?

Prof. Lukáš Macek – Sciences Po Dijon

11 avril 2019 – Séminaire général d’ESPOL
Pour une sociologie des inégalités environnementales
Dr. Valérie Deldrève
Directrice de la recherche, IRSTEA Bordeaux

3 octobre 2019 – Séminaire général d’ESPOL
Towards an African organic model of agriculture?
Institutionalization’s path comparison between Uganda and Benin

Pauline Bendjebbar
 – Université Paris Est Marne-la-Vallée et CIRAD

10 octobre 2019 – Séminaire général d’ESPOL
Pour une histoire globale conceptuelle de la Paix
Thomas Hippler
Professeur d’histoire contemporaine, Université de Caen

24 octobre 2019 – Conférence d’ESPOL
Populism and Euroscepticism
Duncan McDonnell
Professor of Politics, Griffith University, Australia

7 novembre 2019 – Séminaire général d’ESPOL
Contributive justice and the importance of
inclusive agricultural innovation system

Cristian Timmermann
Universidad de Chile, currently Hoover fellow at the Catholic University of Louvain-la-Neuve

15 novembre 2019 – Journée d’étude d’ESPOL
International Political Theory and Economy from Hobbes to Bentham
Benjamin Bourcier
ESPOL

21 novembre 2019 – Conférence d’ESPOL
French Foreign Policy and Identity, or the End of Gaullism?
Falk Ostermann
Justus-Liebig-Universität Gießen, Germany

2018

18 janvier 2018 – Séminaire général d’ESPOL
Oh dear! Oh dear! I shall be too late!”
Popularity Gains as an Incentive to Legislate Frantically?
Etienne Farvaque et Mamadou BoukariLEM, Universités de Lille

25 janvier 2018 – Journée d’étude d’ESPOL
La séquence électorale du printemps 2017

2017 : un nouveau système partisan ?
Florent Gougou et Simon Persico
IEP de Grenoble

2015-2017 : un retour à gauche des quartiers marginalisés ?
Antoine Hardin
UVSQ

Le vote FN de 1992 à aujourd’hui
Joël GambinUPJV / Datactivi.st

25 janvier 2018 – ESPOL conférence
Constructivism and World Politics Today
Oliver Kessler
Erfurt University

8 février 2018 – Séminaire général d’ESPOL
Quasi-states in IR
Françoise Mengin
Researcher at CERI, Sciences Po Paris

15 février 2018 – Conférence d’ESPOL
L’Europe face au défi de la mondialisation : de la crise pétrolière au marché unique (1973 – 1986)”- Présentation de l’ouvrage « Governing Europe in a Globalizing World. Neoliberalism and its Alternatives following the 1973 Oil Crisis » (Routledge 2018)

Laurent WarlouzetProfesseur d’Histoire, Université du Littoral-Côte d’Opale (ULCO)

29 mars 2018 – Conférence d’ESPOL
Les ressorts et limites de la primarisation de la vie politique française

Rémi LefebvreProfesseur de Science Politique, Université de Lille 2 (CERAPS)

28 septembre 2018 – Conférence d’ESPOL
International Relations and Contemporary Global Problems
Prof. Thomas J. Biersteker
Gasteyger Professor of International Security, Director, Policy Research, The Graduate Institute (Geneva)

4 octobre 2018 – Journée d’étude d’ESPOL
Retour sur la sequence électorale française du printemps 2017”
Caterina Froio
Sciences Po Paris – Nonna MayerCNRS Sciences Po Paris – Julien TalpinCNRS Université de Lille – Annie LaurentCNRS Lille 2 – Clémentine BerjaudParis 1 – Panthéon Sorbonne – François Briatte et Giuila SandriESPOL

29 novembre 2018 – Conférence d’ESPOL
China’s Outward Investment: Direct and Indirect Issues for Europe
Jean-Marc Blanchard
Distinguished Professor, School of Advanced International and Areas Studies, East China Normal University (ECNU – Shanghai, China)

X