Publications Actualités

ESPOL-LAB

LA RECHERCHE

Raul MAGNI-BERTON

Professeur de science politique, Directeur Adjoint aux Affaires Scientifiques, Responsable de la licence de Philosophie, Politique et Economie, Directeur d'ESPOL-Lab

Benjamin BOURCIER

Maître de conférences en philosophie morale et politique, Directeur adjoint du centre de recherche ESPOL-LAB, Conseiller académique

L’EUROPE DANS LA MONDIALISATION ET LA QUALITÉ DE LA DÉMOCRATIE

ESPOL-LAB est l’unité de recherche d’ESPOL. Elle fédère une équipe d’enseignant.e.s-chercheur.euse.s qui se donnent le politique comme objet central d’investigation et d’analyse. L’interrogation sur les frontières du politique et sur le rapport du politique à la vie en société est au cœur du projet scientifique d’ESPOL-LAB. Quelle est la portée réelle de la décision politique ? Quels en sont les ressorts ? Dans quelle mesure le politique renvoie-t-il (encore) aux modalités de régulations des sociétés ? Le doit-il ? L’apparente fragilité de l’Etat contemporain accentuée par l’éclatement des allégeances identitaires, la mondialisation croissante des économies et l’émergence de nouvelles formes de violence et de gouvernance viennent souligner la difficulté à organiser les rapports sociaux et à donner sens au vivre ensemble. Pour autant, si l’Etat moderne peut ne plus apparaître comme le cadre exclusif à l’intérieur duquel s’élaborent et se transforment les règles communes, il n’en garde pas moins un attrait inégalé et une capacité à orienter et à organiser le devenir des sociétés. Dans ce contexte, ESPOL-LAB a pour vocation de contribuer à éclairer les processus de décision politique, leurs fondements normatifs et les contraintes qu’ils subissent, ainsi que le rapport continuellement transformé au territoire et à la violence en s’appuyant sur une équipe où les principaux sous-champs de la science politique (politiques publiques, relations internationales, politique comparée, histoire des idées politiques, théorie politique) sont représentés. Pour cela, les recherches conduites au sein d’ESPOL-LAB s’articulent autour de trois axes thématiques qui ont pour visée commune d’interroger les transformations contemporaines du politique : (1) Qualité de la démocratie ; (2) Reconfigurations de l’International ; (3) Politiques de l’Anthropocène. L’Europe constitue une dimension structurante des recherches conduites à ESPOL présente dans chacun des trois axes thématiques.

Domaines de recherche

Les recherches conduites au sein d’ESPOL-LAB s’articulent autour de trois axes thématiques qui ont pour visée commune d’interroger les transformations contemporaines du politique :

L’Europe constitue une dimension structurante des recherches conduites à ESPOL présente dans chacun des trois axes thématiques.

Felix-Christopher VON NOSTITZ

Maître de conférences en science politique, Co-Responsable du master Digital Politics and Governance

1) Qualité de la démocratie

La démocratie représentative est mise à l’épreuve depuis plusieurs décennies, en Europe comme dans le reste du monde. En appréhender les causes multiformes est un des défis majeurs des sciences sociales et plus particulièrement de la science politique contemporaine. Le rôle des partis politiques et des gouvernements se transforment. Dans un monde globalisé, la position des états-nations dans l’Union Européenne change. Les formes et les arènes de la participation politique se diversifient. La montée en puissance de formations dites “populistes” cristallise le rejet pour les élites politiques.

En savoir plus

À partir d’une réflexion sur les principes fondamentaux de la démocratie, cet axe thématique vise à analyser les conditions formelles et procédurales de la démocratie, la capacité des institutions politiques à satisfaire ces critères ainsi que les causes et conséquences de la transformation démocratique. Les recherches menées sur ces enjeux dépassent une lecture strictement juridique de la démocratie pour privilégier aussi bien une réflexion théorique sur les critères du bon gouvernement qu’une analyse empirique des processus politiques.

Mobilisant les outils de la philosophie politique, de la sociologie politique et de l’analyse des politiques publiques, les travaux de cet axe portent plus spécifiquement sur :

– la représentation politique (élections, partis et parlements),
– les nouveaux espaces de la démocratie (notamment la démocratie économique),
– la démocratie électronique.

Philippe BONDITTI

Maître de conférences en science politique

2) Reconfigurations de l’International

Cet axe thématique explore les transformations contemporaines de l’International. Classiquement appréhendé comme espace abstrait et sans territoire propre enveloppant des phénomènes politiques et sociaux qui s’établiraient soit totalement hors de l’Etat soit entre les Etats, l’International peut aussi se comprendre comme un certain régime de limites, historiquement contingent, articulé autour de la division spatiale entre l’interne et l’externe, et à partir duquel a pu s’élaborer tout un ensemble de distinctions normatives et structurantes de la pratique politique et de la compréhension même du politique : distinction entre le citoyen et l’étranger, entre la politique intérieure et la politique étrangère, entre le crime et la guerre, entre le criminel et l’ennemi, entre la sécurité intérieure et la défense nationale, entre la police et les forces armées etc.

En savoir plus

S’il a toujours été mis à l’épreuve et s’il s’est continuellement transformé sous les effets, notamment, d’une tendance à l’intégration globale tant sociétale qu’institutionnelle, et contrairement à ce qu’a pu suggérer une certaine littérature à propos de l’avènement d’un « monde global et sans frontière, » l’International ne s’est toutefois jamais totalement dissolu dans une « politique mondiale » (world politics) qui ferait abstraction des Etats ou se déploierait au-delà d’eux. Plutôt que de disparaître, l’Etat se transforme et, avec lui, l’International dont les travaux conduits sous ce troisième axe se proposent d’explorer les reconfigurations contemporaines.

Dans une perspective critique et résolument réflexive, ces travaux interrogent tout particulièrement les inclinaisons et les réorientations du processus historique de construction de l’Etat moderne, le rapport transformé à l’espace, aux frontières et à l’ennemi, les procédures contestées (et pourtant continuellement réaffirmées) de légitimation de l’autorité souveraine étatique et les transformations des conditions d’exercice de violence.
Parmi les thèmes qui animent les travaux de cet axe, on mentionnera notamment :
– la sécurité internationale et les organisations régionales et internationales de sécurité,
– les conflits armés, la guerre et la stratégie militaire,
– le terrorisme et l’antiterrorisme.

Sabine WEILAND

Maîtresse de conférences en science politique, Responsable du master Food Politics and Sustainable Development

3) Politique de l’Anthropocène

L’Anthropocène désigne une nouvelle époque géologique de l’histoire de la Terre au cours de laquelle les humains sont devenus les principaux moteurs derrière les changements affectant la planète dans son ensemble. Changement climatique, perte de biodiversité, désertification, acidification des océans, mers de plastique, surexploitation des ressources naturelles et d’autres problèmes nés de l’accumulation par la globalisation capitaliste menacent l’habitabilité de la planète. Il caractérise un changement fondamental dans la relation humain-environnement alors que l’espèce humaine domine les processus biologiques et géologiques sur Terre. Ceci amène à se questionner quant aux implications politiques et sociales du concept d’Anthropocène.

En savoir plus

Notre attention se porte en premier lieu sur les politiques de l’Anthropocène, à travers une variété de perspectives différentes. Les relations changeantes entre la nature et la société mettent en lumière l’accélération des contradictions et divisions dualistes comme une manière d’organiser lesdites relations selon des modalités capitalistes (par exemple, Nord/Sud, nature/culture, homme/femme, nous/eux, humain/non-humain). L’idée d’Anthropocène amène au premier plan la nécessité politique de penser nos relations à l’environnement dans l’ère du capitalisme avancé – ou Capitalocène. Le second fil de recherche explore les politiques pour l’Anthropocène. En réponse aux défis de l’Anthropocène, les sociétés humaines doivent remettre en question les rapports de pouvoir et repenser leurs principes et pratiques afin de s’éloigner de points critiques dans les natures planétaires.

Les travaux de cet axe se concentrent sur les Politiques de et pour l’Anthropocène, incluant :
– les réponses sociales et politiques à la crise environnementale
– les systèmes alimentaires actuels et les systèmes alimentaires alternatifs
– les visions et chemins vers un changement collectif, reliés au développement durable et à une réorganisation radicale des relations nature-société

PROJETS DE RECHERCHE

(ActEU)

Activating European Citizens’ Trust in Time of Crisis and Polarization

Le projet ActEU étudie le déclin de la confiance et de la légitimité politiques en Europe. Il se concentre sur les interactions entre les attitudes politiques des citoyens, leur participation politique et la représentation de leurs préférences politiques.

Ce projet de 3 ans (mars 2023-février 2026) est financé par la Commission européenne dans le cadre du programme Horizon Europe (Research and Innovation Actions).

VOIR PLUS

(CSS INTERNATIONAL)

Comparative Candidate Survey

L’enquête comparative sur les candidats CCS est un projet multinational conjoint dont l’objectif est de collecter des données sur les candidats aux élections parlementaires nationales dans différents pays à l’aide d’un questionnaire de base commun afin de permettre des comparaisons entre les pays. La collecte de données comprend des enquêtes auprès des candidats ainsi que des informations contextuelles pertinentes concernant la circonscription du candidat et le système politique dans son ensemble.

VOIR PLUS

(DATAMIG)

Data Matters: Sociotechnical Challenges of European Migration and Border Control

Sarah Perret (ESPOL, Université catholique de Lille) est membre du Comité de gestion de DATAMIG, une COST Action visant à soutenir la recherche interdisciplinaire sur la façon dont les matérialités technologiques inhérentes à la datafication de la migration et du contrôle des frontières peuvent, en raison de leur conception à boîte noire, reproduire des modèles d’inclusion et d’exclusion qui ont déjà gravement affecté la société

VOIR PLUS

(DEMETRA)

Democratic Governance, Environmental and Climate Challenges, and Societal Transformation: Deliberation, Inclusiveness, and Citizen Empowerment for Sustainable Food Systems

Le projet DEMETRA vise à traiter de la gouvernance durable des aliments dans les contextes urbains afin d’atteindre les objectifs du Pacte vert européen et de la stratégie « De la ferme à la fourchette ». Ce projet de 42 mois (de mai à novembre 2024) est financé par la Commission européenne dans le cadre du programme Horizon Europe.

VOIR PLUS

 

(DIGITAL PARTIES RESEARCH NETWORK)

Digital Parties Research Network

Le Digital Parties Research Network (Réseau de recherche sur les partis numériques) se donne pour objectif d’analyser les partis politiques à l’ère du numérique. Il interroge l’existence ou non de « partis numériques » (digital parties) et, dans le cas existent, quels sont-ils et en quoi diffèrent-ils des autres partis « classiques ». Plus encore, c’est le degré de transformation (organisationnelle), ou son absence, au sein des partis à l’ère du numérique qui constitue le cœur des travaux du Digital Parties Research Network.  

VOIR PLUS

(GIS EURO-LAB)

Réseau de recherche interdisciplinaire sur l’Union européenne

Le Groupement d’Intérêt Scientifique (GIS) « Euro-Lab » – Réseau interdisciplinaire de recherche sur l’Union européenne, porté par l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, le CNRS, l’Université de Strasbourg, et soutenu par 24 autres Universités et Grandes Écoles partenaires sur l’ensemble du territoire français, dont ESPOL, est un vaste réseau de recherche ayant pour vocation à fédérer l’ensemble des universitaires de sciences humaines et sociales qui travaillent sur l’Union européenne.

VOIR PLUS

(RECONNECT)

H2020 Projet « Reconciling Europe with its Citizens through Democracy and the Rule of Law »

ESPOL-LAB est partenaire du projet RECONNECT. Il s’agit d’un projet pluridisciplinaire de 4 ans financé par la Commission européenne dans le cadre du programme H2020. Le consortium composé de 18 institutions académiques de 14 pays et coordonné par la KU Leuven.

VOIR PLUS

(JUSTCONSERVATION)

Vers une « conservation juste » : lier théories et pratiques de la justice dans la conservation de la biodiversité

JUSTCONSERVATION est un projet de recherche de trois ans, dirigé par ESPOL et financé par le Centre de Synthèse et d’Analyse sur la Biodiversité (CESAB) de la Fondation de recherche sur la biodiversité (FRB).

VOIR PLUS

(JUST-SCAPES)

« Environmental justice analysis to advance rural landscape transformations in the face of climate change »

ESPOL-LAB est partenaire du projet Just-Scapes. Il s’agit d’un projet de 3 ans, regroupant 4 partenaires en Europe, financé par l’initiative intergouvernemental pan-européenne Joint Programming Initiative Climate(JPI Climate) dans le cadre de son progamme SOLSTICE.

VOIR PLUS

(NETCONF)

« Réseaux & Congrès scientifiques »

ESPOL est impliquée dans le projet NETCONF (Réseaux & Congrès scientifiques) lancé en 2019 et co-porté avec le CRIEF (Université de Poitiers) et le CNRS. Grâce à un financement du Groupement d’Intérêt Scientifique (GIS) Réseau URFIST et du CNRS, NETCONF rassemble 7 institutions avec pour objectif de caractériser l’effet que les congrès peuvent avoir sur la dynamique des réseaux scientifiques et leur internationalisation.

VOIR PLUS

(O.C.T.A.V.)

Groupe de travail sur le terrorisme et l’antiterrorisme

Le groupe de travail a émergé du constat qu’il n’y a jamais eu autant d’épisodes de violence “terroriste” que depuis les années 1970 et l’institutionnalisation progressive, en France, en Europe et aux Etats-Unis notamment, de ce que l’on appelle désormais “l’antiterrorisme”.

VOIR PLUS

(PEOPLE2022)

PEOPLE – projet Pratiques Électorales et OPinions Lors des Élections de 2022 (2021-2022)

Le projet PEOPLE 2022 (« Pratiques Électorales et OPinions Lors des Élections 2022 »), qui succède au projet PELICAN 2020, est une recherche financée par le fond « Ambroise » de l’Université Catholique de Lille, par son école de science politique, ESPOL, et par les laboratoires CERAPS et LEM de l’Université de Lille. Dans un contexte de (sortie de) crise sanitaire, le projet explore la participation des citoyens français aux campagnes électorales et aux élections elles-mêmes, ainsi que l’influence des médias Web et papier sur leur comportement électoral.

VOIR PLUS

(Semences Paysannes)

Développer la résilience des filières grandes cultures bio dans un contexte de changement climatique et de protection de la ressource en eau : le développement des semences paysannes et leurs valorisations par la filière

ESPOL-LAB est impliqué depuis fin 2020 dans le projet “Semences paysannes” aux côtés de Bio en Grand Est et ARDEAR Grand-Est. Financé par l’Agence de l’eau Seine Normandie pour une durée de 3 ans, le projet a pour objectif de contribuer à la préservation de la ressource en eau en faisant évoluer les pratiques agricoles en soutenant le développement des semences paysannes, favorables à une moindre consommation d’eau.

VOIR PLUS

(SPRING)

The Sport and Politics Research International Network Group (SPRING)

SPRING, le Sport and Politics Research International Network Group, a été officiellement fondé le 22 octobre 2021 pour analyser les interactions entre le sport et la politique. Sa conférence fondatrice, intitulée “Global Issues and Sport”, a préparé le terrain autour de questions comme le changement climatique et le greenwashing dans le monde du sport, des liens entre sport et droits de l’humain ou encore entre sport et globalisation, entre autres sujets.

READ MORE

Projets de recherche passés

Participation Electorale, Listes et Candidats dans le Nord – 2020

Le projet PELICAN (« Participation Électorale dans la Métropole Lilloise ») est une recherche financée par ESPOL, l’école de science politique de l’Université Catholique de Lille, et par le laboratoire CERAPS de l’Université de Lille. Son équipe faisait partie des équipes réunies dans le Collectif de Recherche sur les Élections Municipales et Intercommunales (CREMI). Le projet visait à examiner la composition des listes électorales des communes de la région Hauts-de-France, et à étudier à la fois les déterminants de la participation au vote et ceux de l’abstention sur ce scrutin. Cet agenda de recherche a naturellement évolué sous l’effet de la crise sanitaire déclenchée sur la même période.

 

Plus d’informations.

Projet « Farmer-led strategies to resist factory farming in the Global South »

Le Dr Brendan Coolsaet (ESPOL) et le Dr Kristin Reynolds (The New School / Yale University) ont obtenu une subvention du Tiny Beam Fund, une fondation privée basée aux États-Unis, en 2019 pour le projet « Farmer-led strategies to resist factory farming in the Global South ».

Le projet de recherche visait à mieux comprendre la dynamique de la production animale à petite échelle et industrielle dans les économies émergentes telles que le Brésil, l’Inde et la Chine, ainsi que dans les régions du monde qui ont traditionnellement reçu moins d’attention dans le développement agricole  » pro-pauvres », comme certaines parties de l’Afrique de l’Ouest ou de l’Afrique de l’Est.

Projet “Reviving democratic participation in Europe: lessons from the crisis”

Le Prof. Michael Holmes (Liverpool Hope University) a effectué un séjour de recherche à ESPOL-LAB, été rendu possible par le soutien du Conseil régional Nord-Pas de Calais dans le cadre du programme « Accueil de chercheurs invités ». Le séjour à Lille, pendant toute l’année 2017, a permis à Michael Holmes de travailler à son projet sur l’impact de la crise de la zone euro sur les partis politiques en tant qu’agents de participation démocratique. Il a aussi débouché sur la préparation d’un ouvrage collectif (à paraître chez Manchester University Press) auquel Julien Navarro et Antonella Seddone contribuent, et à l’organisation d’un colloque international sur le Brexit en novembre 2017. Michael Holmes continue à collaborer avec ESPOL-LAB en tant que chercheur associé.

Projet “Between personalization and democratization”

De sept. 2015 à août 2017, ESPOL-LAB a accueilli une chercheuse post-doctorante, Antonella Seddone, pour son projet de recherche « Between personalization and democratization: the changing role of members within political parties ». Ce projet, s’inscrivant dans l’axe thématique Qualité de la démocratie, bénéficiait d’un financement dans le cadre du programme Accueil de Jeunes Chercheurs 2015 du Conseil Régional Nord – Pas de Calais. Outre les multiples réalisations en propre de la post-doctorante pendant son séjour à Lille, celui-ci a débouché sur de multiples publications en collaboration avec des membres de l’unité (en particulier Giulia Sandri). Antonella Seddone continue à collaborer avec plusieurs collègues d’ESPOL-LAB en tant que chercheuse associée.

Chercheur.euse.s permanent.e.s

L’équipe d’ESPOL-LAB se compose de vingt-et-un enseignant.e.s-chercheur.euse.s qui se donnent le politique comme objet central d’investigation et d’analyse : dix-huit maître.esse.s de conférences, un professeur HDR, un maître-assistant et trois chercheur.euse.s postdoctorant. La direction d’ESPOL-LAB est assurée par Sabine Weiland avec Thierry Chopin comme directeur adjoint.

ESPOL a également dix chercheur.euse.s associé.e.s. Nous nous réjouissons de l’intérêt des chercheur.euse.s à vouloir s’associer à ESPOL.

ESPOL-LAB est membre de l’ECPR (European Consortium for Political Research), le principal réseau de recherche en science politique en Europe. L’équipe apporte son soutien à la Revue Internationale de Politique Comparée et à la revue Politique européenne.

Philippe BONDITTI

Maître de conférences en science politique

Benjamin BOURCIER

Maître de conférences en philosophie morale et politique, Directeur adjoint du centre de recherche ESPOL-LAB, Conseiller académique

François BRIATTE

Maître-assistant en science politique, Co-directeur de la mobilité internationale

Oriane CALLIGARO

Maîtresse de conférences en science politique, Responsable du master Multilevel Governance in Europe

Sara DEZALAY

Professeur science politique, Responsable du master International & Security Politics

Joseph Earsom

Maître de conférences en Politique Environnementale et Climatique

Shoshana Fine

Maîtresse de conférences en science politique

Raymond Boadi Frempong

Maître de conférences en Économie du Développement

Marta GALLINA

Maîtresse de conférences en science politique

Jérôme Gonnot

Maître de Conférence en économie publique

Andrew GLENCROSS

Directeur d'ESPOL, Professeur de science politique

Janis GRZYBOWSKI

Maître de conférences en science politique

Michael HOLMES

Maître de conférences en science politique, Co-directeur de la mobilité internationale

Johannes Karremans

Directeur des Programmes de Master, Responsable du Master' in Multilevel Governance in Europe, Professeur de science politique

Raul MAGNI-BERTON

Professeur de science politique, Directeur Adjoint aux Affaires Scientifiques, Responsable de la licence de Philosophie, Politique et Economie, Directeur d'ESPOL-Lab

Pierre-Yves NERON

Maître de conférences en philosophie politique et sociale
Sarah Perret professeur de science politique à ESPOL

Sarah Perret

Maîtresse de conférences en science politique

Giulia PRELZ OLTRAMONTI

Maîtresse de conférence en Relations Internationales

Damian RAESS

Professeur en économie politique internationale, Responsable de la Licence en Relations Internationales

Alexia VENOUIL

Directrice Adjointe aux Programmes Académiques, Maîtresse de Conférences en Science Politique, Conseillère académique

Felix-Christopher VON NOSTITZ

Maître de conférences en science politique, Co-Responsable du master Digital Politics and Governance

Sabine WEILAND

Maîtresse de conférences en science politique, Responsable du master Food Politics and Sustainable Development

Post-doctorant.e.s et invité(e)s

Max-Valentin Robert

Chercheur postdoctoral

Oscar BARBERA

Maître de conférences en Science Politique a l'Universitat de València. Professeur invité à ESPOL-LAB

Chercheurs associés

Sonia Le Gouriellec

Maîtresse de conférences en science politique à la FLD, UCL et chercheuse associée à ESPOL

Adrián Megías Collado

Professeur de sciences politiques à l'université d'Almería & Chercheur associé à ESPOL

Marie NEIHOUSER

Chercheuse post-doctorante et chercheuse associée à ESPOL

Benjamin NEIMARK

Maître de conférences au Lancaster Environment Centre ; Université de Lancaster & Chercheur associé à ESPOL

Stéphanie NOVAK

Maîtresse de conférences en sciences politiques et relations internationales à l'Université Ca’ Foscari de Venise & Chercheuse associée à ESPOL

Kristin REYNOLDS

Maîtresse de conférences et Responsable des Food Studies à la New School de New York & Chercheuse associée à ESPOL

Antonella SEDDONE

Chercheuse postdoctorale au Dipartimento di Culture, Politica e Società, Università degli Studi di Torino & Chercheuse associée à ESPOL

Daniel-Louis SEILER

Professeur émérite des universités à Sciences Po Aix-en-Provence & Chercheur associé à ESPOL
Portrait de Ramon

Francisco Ramón Villaplana Jiménez

Chercheur associé à ESPOL

Diana WATTS

Professeur à la School of Advanced Studies de la Johns Hopkins University & Chercheuse associée à ESPOL

Julien NAVARRO

Maître de conférence en science politique, Chargé de recherche en science politique à ETHICS de l’UCL, Chercheur associé à ESPOL, Responsable de la licence européenne de science politique

News

publications

Presse & médias

Événements ESPOL-LAB

2024

18 janvier 2024 – Leçon inaugurale
Direct democracy in comparative politics
Raul MAGNI-BERTON ESPOL, Université catholique de Lille

2 février 2024 – Conférence des étudiants
« Derrière la clôture verte – Survivre à Treblinka, Richard Glazar »
Valéry PRATT
CPGE du Lycée Louis Thuillier d’Amiens, France

8 février 2024 – Séminaire général ESPOL-Lab
Ethnos of the Earth: International Order and the Emergence of Ethnicity
Jaakko HEISKANEN Queen Mary University of London, Royaume-Uni

15 février 2024 – Séminaire général ESPOL-Lab
Imperfect representation: Perceptions of inequality among politicians and citizens

Elisa VOLPI
Franklin University Switzerland, Suisse

7 mars 2024 – Séminaire général ESPOL-Lab
Shared rule in federal political systems
Sean MÜLLER
– Université de Lausanne, Suisse

22 mars 2024 – Séminaire général ESPOL-Lab – ANNULÉ
A New Global Order: Technology, Power and Politics in the Digital Era
Manuel MUÑIZ
IE University, Espagne

28 mars 2024 – Conférence ESPOL-Lab
Youth in global climate governance: origins, motivations, impact
Amandine ORSINI
Université Saint-Louis, Belgique

4 avril 2024 – Séminaire général ESPOL-Lab
Assessing the von der Leyen Commission: ‘Union of Equality’, a new paradigm for the EU?
Sophie JACQUOT
– Université de Lausanne, Suisse

11 avril 2024 – Séminaire général ESPOL-Lab
Between Voters and Eurocrats. How Do Governments Justify their Budgets
Johannes KARREMANS
– ESPOL, Université catholique de Lille

18 avril 2024 – Séminaire général ESPOL-Lab
« Assemblées Citoyennes : quels impacts structurels ? »

Vincent JACQUET
– Université de Namur, Belgique

7 mai 2024 – Séminaire général ESPOL-Lab
British Modern International Thought in the Making. Politics and Economy from Hobbes to Bentham
Benjamin BOURCIER
ESPOL, Université catholique de Lille & Mikko JAKONEN – University of Eastern Finland, Finlande

13 juin 2024 – Séminaire général ESPOL-Lab
Where did they go? Shifting Social Media Strategies during the 2024 European Parliament Campaign
William T. DANIEL
– Université de Nottingham, Royaume-Uni

20 juin 2024 – Séminaire général ESPOL-Lab
Lobbying for intersectionality: Civil society organisations and the EU’s anti-discrimination policy
Oriane CALLIGARO
ESPOL, Université catholique de Lille

2023

29-30 mars 2023 Journée d’études
« Philosophie et théorie politiques (des relations) internationales »

Thierry BALZACQ CERI – SciencesPo Adrien SCHU Université de Bordeaux – Thomas LINDEMANN – Université Versailles Saint-Quentin – R.B.J. WALKER – University of Victoria (BC, Canada) – Ninon GRANGÉ – Université de Paris VIII – Benjamin BOURCIER – ESPOL – Julie SAADA – Ecole de droit – SciencesPo – Valéry PRATT – EHESS – Thomas HIPPLER – Université de Caen – Institut pour la Paix – Janis GRZYBOWSKI – ESPOL – Philippe BONDITTI ESPOL

29 mars 2023 Keynote Address
International, Political, Theoretical. On the Theory of the Modern International

R.B.J. WALKER University of Victoria, Canada

27 avril 2023 Séminaire général d’ESPOL
Saving popular sovereignty from a slow death in the EU

Jan Pieter BEETZUniversité d’Utrecht, Pays-Bas

4 mai 2023Séminaire général d’ESPOL
Political ethnography of Lega and Rassemblement National and local power

Elisa BELLÉSciences Po

7-8 septembre 2023 – Colloque universitaire ESPOL
Rugby and World War 1 – An Unbreakable Bond
Michael HOLMESUniversité catholique de Lille / ESPOL, France ; Albert GRUNDLINGHStellenbosch University, South Africa ; Guillaume VILLEMOTLe Tribut de la Nation – Mémoires de Rugby 2023 ; Philip DINEUniversity of Galway, Ireland ; Joris VINCENTUniversité de Lille, France ; Arnaud WAQUETUniversité de Lille, France ; Greg RYANLincoln University, New Zealand ; Robert DEWEYDe Pauw University, Indiana, United States of America; Dale BLAIRDepartment of Veterans’ Affairs, Canberra, Australia; Lydia FURSEDe Montfort University & Consult.ltd, United Kingdom; Rob HESSVictoria University, Melbourne, Australia; Jake LAWTONLiverpool Hope University, United Kingdom; Gethin MATTHEWSSwansea University, United Kingdom; Liam O’CALLAGHANLiverpool Hope University, United Kingdom; Philippe DIESTUniversité Catholique de Lille / FLSH, France; John KELLYEdinburgh University, United Kingdom.

22 septembre 2023, 16h00-18h00 : Conférence inaugurale
« Dans les coulisses d’une Commission Européenne politique »
Frédéric MÉRAND, Université de Montréal, Canada

28 septembre 2023, 14h00-16h00 : Séminaire de recherche ESPOL-Lab
Party Politics in the Digital Age
Ramón VILLAPLANA JIMÉNEZ, Université de Murcie, Espagne / ESPOL, Université catholique de Lille

5 octobre 2023, 16h00-18h00 : Leçon inaugurale
Lawyering imperial encounters. Negotiating Africa’s relationship with the world economy
Sara DEZALAY, ESPOL, Université catholique de Lille

12 octobre 2023, 14h00-16h00 : Séminaire de recherche ESPOL-Lab
« La sociologie du droit existe-t-elle ? »
Olivier CORTEN, Université Libre de Bruxelles, Belgique

9 novembre 2023, 14h00-16h00 : Conférence ESPOL-Lab
« Le christianisme politique en Europe »
Daniel-Louis SEILER, Sciences Po Aix, France

16 novembre 2023, 14h00-16h00 : Séminaire de recherche ESPOL-Lab
Data Colonization in India
Pratiksha ASHOK, Université catholique de Louvain, Belgique

14 décembre 2023, 14h00-16h00 : Conférence ESPOL-Lab
Social Europe. Irrelevant, catching-up, or dangerous? A reassessment against the background of the just transition
Amandine CRESPY, Université Libre de Bruxelles, Belgique

2022

20 janvier 2022 – Séminaire général d’ESPOL
The UN SDGs and food system transformation
Sabine WEILANDESPOL, Université catholique de Lille

3 février 2022 – Conférence d’ESPOL
« No Demos, souveraineté et démocratie à l’épreuve de l’Europe »

Céline SPECTOR Sorbonne Université

24 février 2022 – Conférence d’ESPOL
The politics of (non)knowledge at Europe’s borders: Errors, fakes and subjectivity

Sarah PERRET King’s College London 

3 mars 2022 – Séminaire général d’ESPOL
Europeanisation of digital health policies in France, Austria, and Ireland
Chloé BERUT
Laboratoire Printemps, DREES (Ministère des Solidarités et de la Santé)

9 mars 2022Séminaire d’ESPOL
Climate change and Security. Administrations facing the global and uncertainty
Sofia KABBEJ
– University of Queensland, Australie

17 mars 2022 –  Conférence d’ESPOL
Populist radical right parties in Europe and Latin America
Lisa ZANOTTI ANDERLONI
Universidad Diego Portales, Santiago de Chile, Chili

24 mars 2022 Séminaire général d’ESPOL
«
Une perspective wébérienne de l’articulation empirie et théorie »
Béatrice HIBOU – Sciences Po Paris, CERI

22 septembre 2022 – Conférence d’ESPOL
Prussian Marseillaise: French Intellectuals and the Second Cold War
Grey ANDERSON – École Polytechnique, Paris

6 octobre 2022 – Leçon inaugurale d’ESPOL
A Culture of Cakeism: Why do Brexiters and Rejoiners Misunderstand the EU?
Andrew GLENCROSS – ESPOL, Université catholique de Lille

20-21 octobre 2022 Colloque de lancement de l’Institut Pour la Paix
« Les paix en conflit ? »
Allocution de conclusion le 21 octobre par Étienne BALIBAR– Professeur émérite, Université Paris Nanterre

3 novembre 2022 – Séminaire général d’ESPOL
« La figure du paysan. La ferme, l’AMAP et la politique »
Romuald BOTTE AMAP des Weppes & Bruno VILLALBA laboratoire Printemps, AgroParisTech

24 novembre 2022 Conférence d’ESPOL
« La justice sociale dans l’Union Européenne »
Mathilde UNGERUniversité de Strasbourg

 

X