16
Nov

Calligaro O. (2018). Une figure paradoxale : Alan S. Milward, promoteur des études européennes et historien critique de l’intégration européenne. In: Larat F., Mangenot M., Schirmann S. (eds) (2018) Les études européennes. Genèses et institutionnalisation. Paris : L’Harmattan, pp. 89-110.

Alan S. Milward a très tôt dans sa carrière engagé une réflexion sur les méthodes et les cadres universitaires les plus adéquats pour penser, étudier et enseigner le phénomène d’unification européenne de l’après Seconde Guerre mondiale. Il est désormais considéré comme l’une des figures majeures de l’histoire de l’intégration européenne, une discipline qu’il a contribué à établir dans le champ académique. En critiquant l’approche néo-fonctionnaliste, Milward a acquis le statut de pourfendeur d’une histoire téléologique de la Communauté européenne. En cela, il a contribué à établir une distance critique de la discipline vis-à-vis du projet politique européen et des mythologies qui l’accompagnent. Ce chapitre se propose de comprendre la position spécifique, sinon paradoxale, de Milward, à la fois au sein de la discipline mais également vis-à-vis des institutions européennes et de leur action dans le domaine historiographique.

 

Link:

https://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=61602&razSqlClone=1

   

 

X